Vérification générale périodique, habilitations électrique, formations, caces, formation réglementaire
Formation sur l'élingage, les gestes et postures
Vérification générale périodique, habilitations électrique, formations, caces, formation réglementaire
Formations réglementaire échafaudages, travaux en hauteurs
R372m, R389, R377m, R390, formations réglementaires, caces
Nous vous accompagnons dans l’élaboration de vos plans de formation pour garantir la sécurité de vos équipes, en termes de conduite d’engins , CACES ®, et pour toutes vos formations individuelles et collectives liées aux risques professionnels


Contact Platinium CQFT

 

LES TRAVAUX EN HAUTEUR ET EQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUEL ET COLLECTIF

 

Démarche du risque de prévention
de risque de chutes (Extrait ED 6110 INRS)
Protection des chutes

La chute de hauteur constitue la seconde cause d’accidents mortels après ceux de la circulation. Ce risque de chute est caractérisé par un taux de gravité élevé. Il est présent lors de travaux en hauteur (chute en périphérie, chute au travers des matériaux…) ou travaux à proximité de dénivellation (puits, tranchées…).

La réglementation ne donnant pas de définition du travail en hauteur, c’est au chef d’établissement, responsable de la santé et de la sécurité des salariés, de rechercher l’existence d’un risque de chute en procédant à l’évaluation du risque. Il se conforme ainsi aux principes généraux de prévention énoncés à l’article L.4121-2 du Code du travail.

Il doit analyser la situation de travail et vérifier si toutes les solutions ont été envisagées pour éliminer le danger à la source. La meilleure solution demeure la réorganisation des postes de travail, des machines ou des obstacles qui nuisent à la sécurité des travailleurs. En cas d’impossibilité avérée d’élimination du risque à la source, l’employeur à l’issue de l’évaluation des risques, doit privilégier la protection collective (échafaudage, garde-corps…) sur la protection individuelle (harnais anti-chute, longes, cordes…) chaque fois que cela est possible.

L’employeur a également obligation d’informer et de former aux risques de chute les salariés concernés. L’employeur détermine, après consultation du CHSCT ou du délégué du personnel, les conditions dans lesquelles les EPI sont mis à disposition et utilisés

 

Sources règlementaires

Le Décret n°2004-924 du 1er septembre 2004 relatif à l’utilisation des équipements de travail mis à disposition pour des travaux temporaires en hauteur prévoit une obligation pour l’employeur de mettre en place une protection contre le risque de chute quel que soit la hauteur dès lors que le danger ne peut être supprimé.

La priorité qui doit être donnée aux mesures de protection collectives sont principalement centrées sur l’utilisation appropriée et restrictive des échelles, échafaudages et pour les travaux sur cordes. L’arrêté du 21 décembre 2004 précise les conditions de vérification des échafaudages. Ces textes sont précisées par les circulaires : la circulaire du 27 juin 2005 et la lettre circulaire DGT n°8 du 16 avril 2009.

 

Formation Travaux en hauteur et Port des EPI

 

Le contenu de la formation de prévention aux risques de chutes de hauteur sera adapté aux risques spécifiques auxquels votre personnel  peut être confronté.

Télécharger le programme : Hauteur et EPI
//
Plan du site | Plan d'accès | Mentions Légales| Charte de confidentialité
Platinium CQFT - Groupe Mare Nostrum - Copyright 2014 - All Rights Reserved
Joomla 1.7 templates by hostgator coupon